Conférenciers

Thématique Cité et Habitat

Olivier Scheffner 
Directeur Général Institut national pour la Transition Energétique du bâtiment
Après 15 ans le domaine des technologies du traitement de l’information, Olivier Scheffer s’est tourné vers l’architecture durable. Il rejoint l’agence XTU Architects où il monte le département R&D et y développe, entre autre, le programme de recherche SymBIO2 (FUI15) sur l’intégration de photobioréacteurs en façades de bâtiments (« Biofaçades »). Très impliqué dans la transition énergétique et environnementale, il s’est investi pendant plusieurs années dans le développement du biomimétisme en France, à travers Biomimicry Europa et le CEEBIOSDepuis juillet 2017, Olivier SCHEFFER a pris la direction générale de l’Institut national pour la Transition Energétique du bâtiment, NOBATEK/INEF4.

Luc Averous
Full Professor in (Bio)Polymer Science, Université de Strasbourg
Pr. Luc Avérous est chef de projet (BioTeam), chef du département de recherche sur les polymères à l’ICPEES (UMR CNRS 7515) – Université de Strasbourg (UniStra-France), responsable d’un laboratoire commun de recherche (Mutaxio – Soprema / CNRS / UniStra) sur les matériaux biosourcés pour un bâtiment durable, et ancien directeur de laboratoire. Au cours des deux dernières décennies, ses principaux projets de recherche ont porté sur des polymères biosourcés et / ou biodégradables pour des applications environnementales et biomédicales. Il est membre de conseils consultatifs de recherche pour différentes entreprises. Il a co-édité 4 livres scientifiques. Il est membre de plusieurs comités éditoriaux et rédacteur invité pour des revues scientifiques. Il est arbitre pour de nombreuses revues scientifiques, livres et projets internationaux. Il a publié plusieurs brevets et des centaines de communications scientifiques avec plus de 10 000 citations.

Mike M’Vila 
Manager des marchés publics chez le régulateur national des communications électroniques au Congo-Brazzaville.
De nationalité Congolaise (Congo-Brazzaville), Mike M’Vila travaille dans les projets d’intérêts publics dans les secteurs de l’eau et de l’électricité. En plus de ses fonctions actuelles, sa passion pour l’écologie et l’aménagement durable l’a conduit en parallèle à cofonder en 2015 de  l’association « CARREFOUR » où il œuvre comme chef de projets  « villes vertes ». Il anime plusieurs conférences dans plusieurs  écoles et universités d’Afrique sur « l’éco-responsabilité des citoyens » pour être des acteurs de la transformation et des transitions majeures qui nous guettent. Ses interventions ont permis au gouvernement Congolais de voter une loi interdisant l’utilisation des objets faits à base des déchets du pétrole telles que les emballages/sachets  plastiques.


Thématique Agriculture de demain

Cesar Botella 
Feed your Circle
Feed Your Circle est une jeune entreprise qui propose une solution aux problèmes agroalimentaires que notre société devra relever au XXIème siècle : diminution de la fertilité des sols, utilisation massive d’engrais et de pesticides, changement climatique.  Promouvant une agriculture urbaine basée sur l’utilisation d’un système multi-trophique (utilisant différents maillons d’une même chaîne alimentaire) en serre bio-climatique, cette équipe propose une vision innovante de l’agriculture. Cette vision est axée autour de 3 points principaux : l’utilisation de déchets organiques comme intrants principaux, la production et l’utilisation efficace de l’énergie et des intrants nécessaires au système, ainsi qu’une quantité nulle de sous-produits non valorisés. Au-delà d’un « simple » modèle de production agricole, il s’agit d’un nouveau paradigme : produire en ville pour la ville, en recircularisant l’eau et les nutriments au maximum, réduisant au minimum les impacts sur l’environnement et donnant accès à des denrées alimentaires de meilleures qualité.


Antoine Berr
Les Minis serres connectées en open source de la Cool Co
Co-Fondateur et Designer à La Cool Co
http://lacool.co/

Johanna ChaumontTour du monde des fermes verticales
Co-Fondatrice du projet Gaïa sur l’agriculture verticale dans les villes fondation-grenoble-inp.fr/detail/gaia/

Qu’est-ce qu’une ferme verticale? Comment se développent-elles dans le monde? Sont-elles une solution durable pour nourrir les villes de demain? C’est ainsi que Camille et Johanna, co-fondatrices de l’association Gaïa, sont parties autour de la planète pour étudier les fermes urbaines verticales et observer la manière dont elles se développent en fonction des motivations propres à chaque pays. Au total, c’est un vingtaine de structures qui ont été interviewées, en Angleterre, aux Etats-Unis, au Japon, en Chine, à Singapour et à Taiwan. Désormais revenues en France, leur objectif est de partager au maximum les connaissances qu’elles ont accumulées et de publier un Livre Blanc qui fait état de leurs observations.


Mobilité du Futur

Charles Kremer  Blockchain, le nouveau paradigme de la mobilité
Directeur Programme « Territoires Intelligents » – IRT SystemX
www.irt-systemx.fr

Charles Kremer est Directeur Programme « Territoires Intelligents » au sein de l’Institut de Recherche Technologique SystemX. En tant que membre de la direction opérationnelle de l’IRT SystemX, il définit et met en oeuvre la stratégie du programme «Territoires Intelligents » qui vise à développer les briques technologiques depuis l’analyse de données jusqu’à l’aide à la décision favorisant l’évolution des produits et services associés aux nouveaux usages. Il conçoit le programme de recherche et la feuille de route en association avec les partenaires académiques et industriels partenaires de l’Institut et met en oeuvre son exécution au sein des projets de R&D. Après une première expérience internationale au Japon au sein d’un centre de recherche en télécommunication puis d’une start-up en logiciel embarqué, Charles rejoint le groupe PSA Peugeot Citroën. Il y exerce de 2005 à 2013 des fonctions en management R&D Logiciel au sein de projets à dimension internationales. En 2013, il rejoint le groupe Thales Avionics afin d’y prendre la responsabilité de l’équipe ingénierie système dans le cadre du développement de la politique produit calculateur avionique. A ce titre, il a coordonné la montée en maturité d’un certain nombre de briques technologiques et piloté le développement du premier démonstrateur de la plateforme avionique 2020.

Gabriel PlassatMobilité et climat, panorama des solutions pour le transport des personnes et des biens à horizon 2050 – Expert mobilité pour la commission européenne et l’ADEME, Fondateur de la Fabrique des Mobilités – lafabriquedesmobilites.fr
Gabriel Plassat connecte les écosystèmes autour de la mobilité entre les entreprises, les start-up, les laboratoires de recherche et les collectivités. Expert mobilité auprès de la Commission Européenne et de l’ADEME (Agence Française pour l’Environnement et l’Energie), Gabriel dirige la Fabrique des Mobilités. La Fabrique met en relation tous les acteurs, les projets, capitalise les retours d’expériences et les erreurs, pour faire émerger une culture commune de l’innovation dans l’action. Il s’agit du premier accélérateur européen dédié à un écosystème en mutation : celui des acteurs du transport et des mobilités.

Bertrand Billoud Responsive locomotion : l’information augmentée pour améliorer les services de mobilité et l’empreinte de nos déplacements  Head of marketing communication Kisio Digital / Keolis Group – www.kisio.org
Cette filiale numérique du Groupe Keolis, acteur majeur du transport en commun, est spécialisée dans les solutions de mobilité connectée et de MaaS. L’entreprise s’inscrit dans une dynamique ouverte et collaborative. Bertrand y défend les concepts de l’open source avec l’open data et la plateforme Navitia de Kisio. Convaincu que le numérique partagé va personnaliser l’UX en temps réel grâce aux data et aux algorithmes, il pense que les meilleures solutions vont privilégier l’agrément et la faible empreinte carbone en intégrant les mobilités douces.


Océan et Eau

Emmanuelle PÉRIÉ-BARDOUTUnder the Pole III, à l’assaut de la « Twilight Zone » – Co-Initiatrice & Co-Directrice des expéditions Under The Pole, Skipper diplômée de l’École Nationale de Voile, Spécialiste des régions polaire – www.underthepole.com
Ancienne équipière de Jean-Louis Étienne, elle porte aux côtés de Ghislain le programme Under The Pole. Skipper du « WHY », elle dirige la communication des expéditions et aime à documenter, en particulier à travers l’écriture, les régions encore vierges d’exploration. En 2010, elle est la seule femme de l’équipe sur la banquise où elle plonge, s’occupe de la communication et du chien Kayak. Depuis, elle se consacre pleinement à la valorisation du travail et à leur nouvelle expédition : Under The Pole Part III.

Simon BernardDépolluer pour avancer- Cofondateur de Plastic Odyssey – plasticodyssey.org
Après un an de classes préparatoires (PCSI), Simon étudie à Londres avant d’entrer à l’École Nationale Supérieure Maritime pour devenir ingénieur-officier de la marine marchande. Après avoir navigué sur différents navires de commerce, il rejoint la Brittany Ferries comme officier navigation puis officier mécanicien. Passionné par les questions environnementales il entreprend plusieurs travaux et projets durant ses études, en commençant par la réduction des émissions de CO2 des navires jusqu’à l’économie circulaire en passant par les low technologies. En 2016, il remporte le concours Green Tech Verte du Ministère de l’environnement puis fonde l’association Plastic Odyssey dont le but est de réduire la pollution plastique des océans en promouvant des solutions de recyclage adaptées aux pays en développement.

Didier BouixEnergy Observer – Ingénieur chercheur à l’institut Liten du CEA – www.energy-observer.org
Spécialisé dans intégration de systèmes pile à combustible pour la mobilité avec fortes contraintes environnementales , Didier Bouix a été le chef de projet pour le CEA dans le cadre d’Energy Observer, un navire à hydrogène autonome mis à l’eau en avril 2017. Le navire va tester et démontrer l’efficacité d’une chaîne de production énergétique complète reposant sur le couplage de différentes énergies renouvelables. Il présentera le projet ses missions et le travail réalisé d’un point de vue technologique avec les premiers retours d’expérience.


Tech For Climate

Philippe Vion-DuryLa révolution numérique: le poids matériel de l’immatériel – Rédacteur en chef du Magazine Socialter – www.socialter.fr
Phillipe Vion-Dury est journaliste, spécialiste des questions de société, des nouveaux modèles économiques et des technologies. Il est rédacteur en chef de magazine « Socialter » depuis novembre 2017. En 2016, il a publié, aux éditions Fyp, son premier essai intitulé « La nouvelle servitude volontaire ». Il y analyse la nouvelle société numérique qui est en train d’être érigée par les startups de la Silicon Valley, en Californie.

Bertrand LABOUREAU – Dirigeant Logomotion (Webagency durable)-www.logomotion.fr
Bertrand LABOUREAU fonde en 1999, la première webagency dijonnaise : Logomotion. Logomotion agit concrètement pour l’environnement. Ses locaux passifs sont lauréats de l’appel à projets des bâtiments innovants 2009 du conseil régional de Bourgogne, et ont été primés par EDF Bourgogne.

Rogelio Lozano – Bladetips Energy – bladetipsenergy.com


Mode & Lifestyle

Julia FaureLoom, la seule marque qui vous demande d’acheter moins – Fondatrice de la marque Loom – www.loom.fr
Loom, c’est l’histoire de 2 personnes qui en avaient marre d’acheter des t-shirts qui se déforment ou des pulls qui boulochent au bout de 3 mois. Au départ, ils n’y connaissaient rien. Petit à petit, il ont remonté les filières textiles dans toute l’Europe pour en comprendre les secrets. A force de prototypes et de tests, ils ont réussi à atteindre leur objectif : des vêtements qui durent longtemps. Résultat ? Vous achetez moins mais mieux. Ancienne de La Ruche qui dit Oui! et à l’origine de plusieurs projets de slow fashion, Julia est la co-fondatrice de Loom.


Ressources Limitées

Laurent TestotL’histoire mondiale, pour penser global
Auteur du livre « Cataclysmes, une histoire environnementale de l’humanité » – www.histoire-mondiale.com
Pratiquée dans le monde anglo-saxon depuis un demi-siècle, l’histoire mondiale/globale est inconnue en France. Elle apporte pourtant des éclairages décisifs sur l’élaboration de la société industrielle, les rapports que nous entretenons avec la nature, la genèse du réchauffement planétaire, la géopolitique et l’économie… Laurent s’implique comme journaliste, écrivain, guide et conférencier pour diffuser cette approche novatrice. Dernier livre paru : Cataclysmes. Une histoire environnementale de l’humanité, Payot, 2017.

Vincent MignereauPasser à l’action pour notre avenir : quelles difficultés à surmonter ? – Auteur et chercheur indépendant en Sciences Humaines
Vincent Mignerot est auteur et chercheur indépendant en Sciences Humaines. Il se questionne sur la singularité de l’espèce humaine parmi les autres êtres vivants et développe notamment une « théorie écologique de l’esprit ». Son dernier ouvrage Transition 2017 propose un diagnostic de l’échec concret des politiques écologiques pour réduire l’impact de l’humanité sur l’environnement. Il est le fondateur de l’association Adrastia, créée en juin 2014, qui vise à anticiper l’effondrement probable de notre société thermo-industrielle.

Clément ChabotLow-tech Tour France, à la recherche des solutions simples et durables pour réduire l’impact de son habitat.
Co-fondateur et responsable innovation du Low-tech Lab – lowtechlab.org
Les low-tech sont des solutions ingénieuses pour réduire son impact environnemental à bas coût. Chauffage solaire, douche à recyclage, composteur d’intérieur ou poêle de masse sont autant de solutions qui existent en version simple et à faire soi-même. Et il en existe bien d’autres disséminées dans le monde entier comme en France. Le low-tech Lab part à leur recherche pour les mettre en lumière. Toutes les solutions découvertes sont documentées pour que chacun puisse la reproduire et ainsi réduire son empreinte écologique. Clément Chabot, ingénieur et co-fondateur du Low-tech Lab alterne entre la documentation des solutions d’avenir et leur perfectionnement en entreprises et écoles supérieures.

Gaëlle KikteffLe déchet, plus qu’une nouvelle ressource, une source de design – Design & Upcycling – Directrice des partenariats et recherche matériaux chez Maximum

Gaëlle Kikteff accompagne des projets dans les domaines de l’économie circulaire et du réemploi par une approche de design. Oeuvrant pour un monde en transition, elle travaille avec différentes structures dans le développement de stratégies et de partenariats. Elle s’appuiera sur sa précédente collaboration avec l’entreprise Maximum pour présenter les nombreux potentiels du déchet. Maximum est une manufacture de mobilier qui conçoit et fabrique des meubles à partir des pertes de production industrielles. Chargée des partenariats, Gaëlle y a notamment constitué une déchethèque, une base de données physique et numérique qui répertorie les déchets des industriels français en vue de leur réemploi.  


Robotique et I.A

André MontaudPanorama mondial de la robotique – Directeur général THESAME innovation – www.thesame-innovation.com

Xavier BassetFounder & CEO, Hoomano
Hoomano booste les robots sociaux avec de l’intelligence artificielle, afin que publics et robots interagissent toujours plus instinctivement. Leader sur son marché en pleine expansion, l’équipe d’aventuriers de Hoomano crée des logiciels pour les meilleurs robots d’interactions : Pepper, Nao, (Softbank Robotics), Buddy (Blue Frog Robotics), Heasy (Hease Robotics), Cozmo (Anki)…Retail, accueil, transport, santé, éducation, loisir… quelque soit votre secteur d’activité, HOOMANO vous accompagne de la conception au déploiement sur site, grâce à ses solutions simplifiées et sur-mesure. En enrichissant l’expérience utilisateur chaque jour, les robots “POWERED BY HOOMANO“ deviennent une interface engageante, autonome, entre l’homme et la technologie, qui interpellent et suscitent l’émotion.

Marc Duranton  – Chercheur au CEA List
Mr Marc Duranton est membre de l’institut List du Département Recherche et Technologie du CEA (Commissariat à l’Energie Atomique), où il est impliqué dans des réalisations pour l’apprentissage profond (Deep Learning) et sur les systèmes cyberphysiques. Ses intérêts incluent l’apprentissage profond, l’intelligence artificielle et les paradigmes émergents pour les systèmes informatiques, les systèmes embarqués, les systèmes cyberphysiques (cognitifs), les architectures parallèles pour le traitement haute performance et en temps réel, les modèles de calcul et de communication avec garantie de temps. Il a publié plus de 35 brevets et plusieurs chapitres de livres. Il est membre du Collège d’éthique du CEA sur les “Questions morales dans les processus décisionnels automatiques”.

Rémi Longuechaud –  Product Owner chez S’team Management – Institut de l’internet et du multimédia


Biomimétisme

Estelle CruzArchitecture bio-inspirée : vers une conception régénérative – Architecte et doctorante chez CEEBIOS, Centre Européen d’Excellence en Biomimétisme ceebios.com
Double cursus architecte / ingénieure et actuellement en thèse CIFRE Ceebios / Vicat au Muséum d’Histoire Naturelle de Paris, Estelle a rejoint le CEEBIOS après une année exploratoire de tour du monde du biomimétisme. Ses missions au sein du Ceebios ont pour objectif de développer les approches bio-inspirées dans le secteur de l’architecture.

Anne MilletLa chimie bioinspirée  – Responsable scientifique et technique de ARCANE (Laboratoire d’excellence sur la chimie bio motivée) Université Grenoble Alpes


Design For Climate

Victor Petit – Les deux éco-designs. Pour un design du milieu commun – Enseignant vacataire en philosophie et en design, chercheur associé au Costech – Université de Technologie de Compiègne
L’eco-design n’est pas (ou ne devrait pas être) une spécialité du design, puisqu’il en est l’essence même – son but, dirait Alain Findeli, est d’améliorer l’habitabilité du monde. Mais il y a deux manières de comprendre l’eco-design, la première se contente de modifier nos techniques pour diminuer leurs impacts environnementaux, la seconde modifie notre relation aux techniques, c’est-à-dire notre mode de production et de consommation. Cette seconde voie, celle d’une écologie du milieu technique commun, sera ici défendue et explicitée.

Gillian Grase – Design & Biologie : imiter / domestiquer / fabriquer le Vivant pour concevoir un futur plus durable et désirable
Guillian Graves est designer, fondateur du studio parisien Big Bang Project (www.bigbang-project.com). Son cœur de métier est la conception des produits et des services de demain, la recherche et l’enseignement. Pour répondre aux défis proposés par ses partenaires internationaux – start-ups, grands groupes, centres de recherche -, Big Bang Project a créé une méthodologie unique située à la frontière entre design, science et technologie au service de la société.

Paul Morin – Reconcevoir l’imprimante à l’heure de l’économie positive Fondateur d’Impro Printer 
Les problématiques écologiques et sociales actuelles nous obligent à repenser nos modèles industriels et commerciaux à tous les niveaux. Quel est le rôle du designer dans ce contexte ? Au-delà de l’analyse et la dénonciation de la situation actuelle, le design est force de proposition pour imaginer des projets à fort impact positif, d’un point de vue écologique et social. C’est dans cet esprit que le projet impro propose une version éco-responsable de l’imprimante jet d’encre, robuste, facilement réparable et reposant sur un modèle économique vertueux.


Santé

Wahid Issa – CEO d’Elichen, Startup mesure pollution de l’air
eLichens est une start-up fondée en décembre 2014 par Wahid Issa, Marc Attia et Yanis Caritu. Elle est spécialisée dans le secteur de l’environnement et offre des services et solutions pour la mesure de la qualité de l’air pour les marchés de la domotique, l’automobile et les wearables, permettant ainsi de contrôler la qualité de l’environnement. eLichens propose des « objets connectés liés aux technologies de détection de gaz » : les lichens sont des bio-indicateurs de la pollution de l’air, et les eLichens sont les marqueurs digitaux de la qualité de l’air.

Anne-Caroline Poucault – La santé de demain – Écrivaine-prospectiviste chez Les Propulseurs – les propulseurs


Thématique Migration

Geoffrey DorneRefugeye, une application qui permet aux réfugiés de communiquer – Fondateur de l’entreprise Design & Human geoffreydorne.com/designandhuman.html
C’est l’entreprise Design & Human et son fondateur Geoffrey Dorme qui est à l’origine de l’application gratuite Refugeye, qui permet aux réfugiés de communiquer facilement entre eux. Geoffrey s’engage totalement au travers de Design & Human et travaille avant tout pour la société avec des ONG, des entreprises, des associations tout en mettant en place des méthodologies centrées sur l’observation, sur l’utilisateur, sur l’humain.

Alice Barbe – Migrations: les enjeux technologiques d’un futur commun – CE0 de l’association SINGA – singafrance.com