Intelligence Artificielle et Design

IA & Design
∼ le 4 Juillet de 11h00 à 12h30 ∼


 COORDINATEUR DE LA THÉMATIQUE

Roger Pitiot’s career spans 30 years. He has received numerous outstanding design awards. He became a designer because he always had a passion for tearing things apart and putting them back together, and he has had a continued interest in understanding the nature of things…a curiosity about how the world works

 

NOTRE VISION

Il n’y a pas que dans la robotique ou dans la finance que l’IA aura sûrement un impact fort dans les années à venir mais aussi dans les industries créatives. Designer de nouveaux produits ou services et appréhender la complexité d’un projet sont autant de tâches qui pourront être réalisées par des intelligences artificielles…

LES CONFÉRENCES

 


Florent Aziosmanoff
Producteur, auteur et théoricien dans le champ de l’art numérique utilisant l’intelligence artificielle
Cofondateur d’ART3000 (1988) et du Cube (2001)
Fondateur du  Living Art Lab (2014), et de la société Florent Aziosmanoff Production (2012).

« Art et intelligence artificielle : le living art »

L’utilisation de l’intelligence artificielle dans le champ de l’art permet de réaliser des œuvres sensibles à leur environnement, partageant chaque instant de la vie de leur spectateur au travers d’une expression personnalisée. L’approche du living art* théorise cette nouvelle discipline d’expression, permettant d’en identifier la spécificité ainsi que son périmètre au sein des « arts numériques », et de comprendre son mode de transmission des enjeux de l’auteur. Une approche qui est généralisable au champ du design, et plus largement à toutes les applications de l’intelligence artificielle.


Dominique Sciamma
Directeur de Strate Ecole de design

« Vers le Design de la relation »

Nous entamons la deuxième décennie d’un siècle qui pourrait voir se réaliser plus rapidement qu’on ne le croit un des plus vieux rêves de l’humanité : celui de donner vie et intelligence à des créatures artificielles, ce que nous appelons des robjets. De Pygmalion à Asimov, en passant par Vaucanson et Mary Shelley, les ingénieurs, les savants et les écrivains se sont saisis de cette promesse (ou de ce cauchemar) pour en anticiper les conséquences pratiques, sociales, politiques et philosophiques. Avec la possibilité de cet accomplissement, c’est au designer de faire aujourd’hui ce travail, dans la mesure où c’est un vivre ensemble métamorphosé qui s’annonce et qu’il concerne tous les hommes.

Le design de demain, nourri de technologies puissantes mais invisibles, sera donc un design de la relation, créant ainsi la possibilité d’un système d’objets attentifs, attentionnés, qui auront perdu leur statut d’outils, et gagné celui de compagnon. On ne contrôle pas un compagnon, on apprécie simplement la qualité des moments partagés.

Source : dominique.sciamma.com

 

 


Frédéric Sinfort
Solution Engineer at Autodesk

« Le Generative Design selon Autodesk »

Avec le design génératif, les designers renseignent des critères comme la taille, le poids de l’objet, le type de matériau, mais aussi le style de l’objet… Et un modèle d’intelligence artificielle, basé sur du machine learning (apprentissage automatique), propose des milliers de propositions.

Autodesk travaille depuis depuis plusieurs années sur l’intégration du design génératif dans ses logiciels de conception 3D, technique qui utilise un algorithme d’intelligence artificielle pour générer des formes à partir de critères renseignés par un designer.